Identifier des orientations pour la promotion de l’économie locale : Démarche SWOT

Pour l’identification d’orientations pour la promotion de l’économie locale nous utiliserons la technique SWOT.

La première étape pour former les élus techniciens, est de présenter la technique SWOT, puis de la mettre en œuvre progressivement au travers de ces différentes étapes.

Introduction

La swot est une technique issue du monde de l’entreprise et précédemment de la stratégie militaire, qui a été adaptée à la planification territoriale au niveau communale et régionale. L’objectif de cette partie de formation est de rendre capable les participants de mettre en œuvre la technique SWOT.

L’outil swot est un outil de planification stratégique qui s’appuie sur l analyse de situation de la commune en classant les différentes caractéristiques de la commune en Forces / faiblesses et Opportunités / Menaces, alors que les forces et faiblesses caractérisent les aspects internes de la commune (territoire et acteurs) les opportunités et menaces concernent les aspects externes (l’environnement économique, politique,… de la commune).

1. Objectifs de la formation à la technique swot

Les participants sont capables :

  • de structurer le diagnostic de l’économie locale en forces/faiblesses qui sont les éléments internes et d’autre part en menaces/opportunités (matrice SWOT) ;
  • d’organiser le travail d’élaboration de la matrice SWOT ;
  • de définir les actions de développement économique à partir du croisement des éléments de la matrice ;
  • de synthétiser les actions identifiées en axes de développement de l’économie locale.

2. Déroulement

Cette étape a été organisée comme suit :

  1. Présentation de l’outil SWOT, comprendre les différents éléments de la matrice, être capable de réaliser les croisements entre ces différents éléments, être capable de tirer des orientations sur la base des résultats des croisements ;
  2. Réalisation d’une SWOT sur des cas concrets de communes choisies parmi les communes des participants : travaux de groupe d’élaboration des matrices SWOT pour x communes (par exemple : Anzourou et Natitingou). Chaque groupe va présenter une commune en la caractérisant grâce à ses forces, faiblesses, opportunités, menaces (cela permet a la fois de s’habituer à présenter et à découvrir une commune suivant la grille : externe / interne et positif / négatif).

Pour être sûr de son diagnostic il est bon de valider les qualifications de forces et faiblesses en plénière, les forces et faiblesses correspondant aux caractéristiques du territoire, tandis que les opportunités et menaces correspondent aux caractéristiques de l’environnement,

Les résultats obtenus ont été débattus en plénière. De ce débat, l’atelier tire les recommandations à caractère opérationnel, pour les futurs usagers :

  • Bien formuler les faiblesses et les forces des acteurs économiques autant que les forces et les faiblesses des territoires (facteurs/ressources) ;
  • Ne pas indiquer un manque de moyens comme une faiblesse, en anticipant ainsi sur la solution technique (si la faiblesse est « le coût élevé d’accès au marché », il serait erroné de la formuler comme un « manque de camions ») ;
  • Bien faire la différence en ce qui est externe / interne au plan géographique et ce qui externe / interne au sens du contrôle exercé par les acteurs du développement local, on pourrait déterminer le caractère interne d’un facteur par la localisation de la prise de décision concernant ce facteur : à l’intérieur de la commune ou à l’extérieur ;
  • Ne pas négliger le développement des forces existantes, comme action de développement et d’exploitation des opportunités.

Cet outil pour être vraiment efficace s’appuie sur un diagnostic préalable puis sur l’analyse de ce diagnostic par les acteurs de la commune.

Les éléments de définition de l’outil SWOT

Démarche de formulation stratégique

  • SWOT : outil de formulation d’orientations stratégiques
  • Classification des forces et des faiblesses du territoire et de ses acteurs
  • Identification des opportunités et des menaces de son environnement
  • Croisements entre FF / OM
  • Identification des axes de développement

Les éléments de la technique SWOT

La SWOT en travaux de groupe

  • L’analyse SWOT est basée sur un exercice de brainstorming visant à mettre en lumière la perception du groupe concernant les facteurs positifs (forces), les facteurs négatifs (faiblesses), les améliorations possibles (potentialités) et les obstacles (menaces et limites) par rapport à un sujet d’intérêt.
  • L’analyse SWOT peut stimuler la créativité du groupe. Elle aide à faire le rapport entre la perception de la réalité et les attentes réalistes de ce qu’elle pourrait être.
  • Les participants ont tendance à identifier plus facilement les « forces » et les « faiblesses » et à mieux les décrire. « Potentialités » et « obstacles » (par exemple, limites, contraintes ou menaces) sont des concepts plus analytiques qu’il peut être difficile d’expliquer.
  • Des sujets sensibles et des divergences d’opinion peuvent apparaître pendant la discussion.

Classification SWOT

Pour réaliser cette analyse de situation SWOT, la première étape est de caractériser la situation de la commune ou du territoire considéré en identifiant les caractéristique internes de la commune : les Forces et les faiblesses et ensuite les aspects externes au territoire ou à la commune, les menaces et les opportunités. Pour ne rien oublier et réaliser cette analyse de la manière la plus complète nous détaillons les différents aspects a analyser dans chacune de ces caractéristiques.

Analyse de l’environnement (Menaces opportunités)

  • Marchés
  • Technologies
  • Financement externe
  • Programmes nationaux
  • Environnement naturel
  • Infrastructures

Analyse interne de la commune (forces faiblesses)

  • Ressources humaines
  • Ressources sociales
  • Ressources naturelles
  • Ressources physiques
  • Ressources financières

Ressources humaines

  • Les ressources humaines désignent les hommes et les  femmes qui habitent le territoire, ceux qui viennent vivre et ceux qui en partent, les caractéristiques démographiques de la population et sa structuration sociale; les savoir-faire implicites/explicites et les compétences, ainsi que la maîtrise des technologies et la capacité de recherche et développement.
  • Points clés:
    • Démographie: taux de dépendance
    • École/Formation/Qualification : aspects quantitatifs et qualitatifs
    • Marché du travail

Ressources sociales

Il s’agit des ressources « intangibles » exploitées par les opérateurs économiques en vue d’améliorer leur accès à l’information et la coordination de leurs actions avec celles des autres acteurs publics ou privés.

  • Ces ressources sont de diverses natures et portent notamment sur :
    • les réseaux, soit verticaux, soit horizontaux qui augmentent la confiance des gens et leur capacité à travailler ensemble et à élargir leur accès à des institutions plus grandes, telles que des organes politiques ou civiques ;
    • l’adhésion à des groupes plus officialisés, qui implique souvent l’adoption de règles, de normes et de sanctions convenues mutuellement ou généralement acceptées ;
    • des rapports de confiance, une réciprocité et des échanges qui facilitent la coopération, réduisent les coûts des transactions et peuvent servir de base pour des initiatives.
  • Points clés :
    • réseaux productifs
    • réseaux improductifs : « mafias »

Ressources naturelles

  • Les ressources qui constituent le capital naturel varient énormément et vont des biens publics intangibles tels que l’atmosphère et la biodiversité aux avoirs divisibles utilisés directement pour la production (forêts, sols, etc.).
  • Points clés : sol, eau, végétations, paysages, faune, …

Ressources physiques

  • Les éléments suivants de l’infrastructure sont en général essentiels au développement territorial :
    • transports abordables ;
    • alimentation en eau et services d’assainissement convenables ;
    • énergie abordable ;
    • accès aux informations (communications).

Ressources financières

  • Les ressources financières de la région désignent sa capacité à mobiliser facilement l’épargne nécessaire au financement de l’investissement productif et du capital humain en offrant aux investisseurs et aux épargnants une diversité des placements et une liquidité élevée de ces derniers.
    • Points clés :
    • Épargne et capacité de financement
    • Réseaux bancaires
    • Accès au crédit

Résumé

L’analyse permet d’avoir un panorama complet de la situation interne de la commune (Force et faiblesses) et de sa situation dans son environnement régional, national et international (Menaces et Opportunités)

Menaces et opportunités

  • Marchés
  • Technologies
  • Financement externe
  • Programmes nationaux
  • Environnement naturel
  • Infrastructures

Forces et faiblesses

  • Ressources humaines
  • Ressources sociales
  • Ressources naturelles
  • Ressources physiques
  • Ressources financières

 

Cas Pratique développé dans le cadre de la formation

Ainsi dans le cas de Natitingou commune que nous avons analysé en groupe nous avons identifié les forces et faiblesses de la commune puis les opportunités et menaces.

Définir ainsi les différents types (de forces ou faiblesses et d’opportunités et menaces ) permet d’éviter les oublis et d’avoir une démarche organisée.

Exemple de la commune de Anzourou

1. Identifier les forces et les faiblesses de la commune d’Anzourou (Niger)

image002

On pourra classer les forces et faiblesses en fonctions des différents types de ressources ce qui nous évitera d’oublier des thématiques.

2. Identifier les différentes opportunités et menaces d’Anzourou

image004

3. Discussion et validation en plénière de la qualification en forces, faiblesses, menaces, opportunités de chacune des deux matrices présentées, en répondant à la question s’agit-il bien d’une force faiblesse opportunités ou menaces ?

4. Poursuite en deux groupes de l’exercice sur ces deux communes par le croisement des éléments de la matrice SWOT et l’identification des actions de développement

Remarques : nous avons réalisé l’exercice selon deux logiques différentes :

  • Pour Anzourou, nous avons identifié toutes les éléments de chaque catégories Forces faiblesses opportunités menaces en les identifiant F1 ou f1 ou M1 ou O1 puis nous avons fait les croisements tels qu’expliqué ensuite.
  • Pour Natitingou, la logique a été différente en regroupant les différents menaces et opportunités en grandes catégories, par exemple les opportunités liées à la demande du marché, aux infrastructures, à la concurrence, liées au coût de production ou à l’environnement. Cette méthode permet d’éviter lors du croisement les répétitions et les redites et fait apparaitre des axes presque de suite par exemple : valoriser les opportunités liés a la demande du marché avec telle force.

Regroupement des opportunités par «domaine »

image006

Et les croisements valorisent tel domaine par telle force

image008

Dans le cas d’Anzourou

Il a été procédé de manière plus systématique sans regroupement de même lors du croisement ou chaque Force est croisée avec chaque opportunité de manière systématique, on produit tous les croisements, c’est plus long, on a le risque de répétition, ça peut paraitre ennuyeux, et il n y a pas de définition de domaine comme les « opportunités liées au Marché » qui peuvent gêner certaines personnes peu habituées aux généralisations ou abstractions.

On numérote chaque élément

image010

On réalise les croisements

image012

image014

C’est lorsque les croisements sont fait dans la « méthode Anzourou » que l’on définit les axes en lisant plusieurs fois les actions liées à un croisement, c’est aussi une des difficultés de cette méthode, les axes ne s’imposent pas de manière aussi évidente que dans la « méthode Natitingou ».

Présentation des résultats de la commune de Natitingou aux techniciens et élus disponibles de la commune pour validation et débat sur le diagnostic et sur les actions proposées sur la base des croisements réalisés.

Résultats de la commune de Natitingou :

INVENTAIRE DES FORCES DE LA COMMUNE DE NATITINGOU

Ressources humaines

Ressources naturelles et physiques

Ressources sociales

Ressources financières

F1 : Population jeune

F4 : infrastructures de communication développées

F18 : existence d’organisations sociales

F17 : existences de réseaux de financement développés

F5 : ville de transit

F6 : disponibilité en eau potable Mai à Février

F7 : existence d’infrastructures d’assainissement

F2 : Attrait main-d’œuvre

F9 : disponibilité en énergie

F10 : existence d’unités de transformation

F11 : population de fonctionnaires

F12 : existence de marchés

F14 : existence de quelques bas fonds

F3 : fort taux de scolarisation

F15 : existence de nombreux vergers

F16 : pâturages d’altitudes

F19 : ressources en eau abondante

F20 : offre de mobilité interne

 

INVENTAIRE DES FAIBLESSES

Ressources humaines

Ressources naturelles et physiques

Ressources sociales

Ressources financières

Faible taux de scolarisation

 

 

 

Profil de qualification peu adapté

 

 

 

Lotissement anarchique (?)

Sols pauvres et sujets à l’érosion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mauvais fonctionnement des organisations paysannes

 

 

 

 

 

 

 

 

Blocage du conseil communal

 

 

 

 

Faible épargne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Feux de végétation tardifs

Fortes pertes en mangues et tomates

Faibles ressources en eau d’irrigation

Faibles ressources en eaux potables

Pistes des dessertes rurales non praticables toutes l’année

Insuffisance d’entretien des infrastructures d’assainissement

Coût élevé des parcelles foncières

 

 

PRESÉNTATION DES OPPORTUNITÉS

OPPORTUNITÉS LIÉES À LA DEMANDE DU MARCHÉ

O1 : Forte demande des fruits et légumes

O2 : Forte demande de maïs

O3 : Forte demande des produits d’élevage

O5 : Forte demande de tubercules (igname, manioc)

O7 : Forte demande d’arachides et de ses dérivés

O8 : Forte demande de produits miniers (or pierres ornementales)

OPPORTUNITÉS LIÉES AUX SOURCES DE FINANCEMENTS

O4 : Existence de programmes nationaux (PAMRAD, Pro CGRN, PDRT)

O6 : Coopération décentralisée

O13 : Existence de services déconcentrés

O14 : ACAD, ANCB (intercommunalité)

OPPORTUNITÉS LIÉES AUX INFRASTRUCTURES

O9 : Augmentation du trafic des biens et personnes

O10 : Coût des communications en baisse

O11 : Proximité du Parc de la PENDJARI

O12 : Liaison fibre optique programmée à Natitingou

PRÉSENTATION DES MENACES

LES MENACES LIÉES À L’INTENSIFICATION DE LA CONCURRENCE

M1 : Dépréciation du cours mondial du coton

M5 : Développement des infrastructures touristiques dans d’autres communes

LES MENACES LIÉES AUX RISQUES DE L’ENVIRONNEMENT NATUREL

M2 : Aléas climatiques

M3 : Pathologies des plantes (mangues)

M4: Existence de panzooties (grippe aviaire, peste)

LES MENACES LIÉES À L’AUGMENTATION DU COUT DES PRODUCTIONS

M6 : Augmentation du prix du pétrole

M7 : Coût du crédit élevé (intérêt, garanties)

Une fois l’ensemble des caractéristiques identifiées, le groupe ou les groupes d’acteurs réunis vont procéder au croisement entre les éléments internes et externes de la commune :

Pour réaliser les croisements on procèdera en répondant aux questions suivantes :

Opportunité / Force

Comment puis-je valoriser ma force pour mieux profiter de l’opportunité ?

Opportunité / Faiblesse

Comment corriger ma faiblesse pour profiter de l’opportunité ?

Menace / Force

Comment valoriser ma force pour mieux me protéger ou résister à la menace?

Menace / Faiblesse

Comment corriger ma faiblesse pour mieux résister ou me protéger de la menace?

 

Le principe est donc d’agir sur les éléments internes positifs et négatifs (Forces et faiblesses) du territoire pour valoriser les opportunités et mieux se protéger des menaces que l’on identifie dans l’environnement du territoire.

Certains croisements n’ont pas de sens lorsque forces et opportunités n’ont aucun lien.

Résultats des croisements, on présentera les résultats des croisements dans un tableau à trois colonnes :

La première colonne, le croisement.

La deuxième, l’orientation stratégique pour améliorer les forces ou réduire les faiblesses.

La troisième colonne : l’action à mettre en œuvre.

 

OPPORTUNITÉS / FORCES

O1 + 02 + O5 + O7 x F13+F15+F18

Valorisation des opportunités de marché avec les produits existants

Mises en conformité des production avec les normes du marché

O1 + O2 + O5 + O7 x F14 + F17 + F19 + F2

Valorisation des opportunités l’accroissement de la production

Aménagements hydro agricoles et renforcement des capacités des acteurs

O8 x F13 + F17

Valorisation des opportunités par la modernisation des moyens d’exploitation

Modernisation de filière minière

 

O11 x F5 + F8 + F17

Valorisation des opportunités de localisation géographique de la ville

Formation des guides

Appui au développement et à la création des agences

Promotion de l’image de la ville à l’extérieur

O9 + O10 + O12 x F13 + F8 + F12 + F10

Amélioration de la compétitivité

Formation aux NTIC et équipement

 

 

MENACES / FORCES

M1 x F13 + F14 + F15

Mobiliser les forces pour réduire les effets des menaces

Elaborer des projets pilotes de diversification y compris le coton bio

Améliorer la productivité du coton (FO, protection phytosanitaire, équipements agricoles.)

M1 x F8 + F7 + F4 + F20

Mobiliser les forces pour réduire les effets de la concurrence liés au développement des infrastructures dans les autres communes

Développer des nouveaux produits touristiques

Améliorer la qualité des services

M2+M3+M4 X F11

Mobiliser les services déconcentrés et les programmes nationaux

Actualisation et opérationnalisation des PDC

 

 

FAIBLESSES / OPPORTUNITÉS

O1 + O2 + 05 + 07 x F9 + F10 + F12

 

Valorisation des opportunités du marché par la correction des faiblesses

Projet de conservation et gestion des eaux et du sol

O1 + O2 + O5 + O5 + O7 x F1 + F14

 

Structuration et dynamisation des organisations paysannes

Création ou réhabilitation des structures de transformation

O4 + O13 + O6 + O14

x F7 + F8

Valorisation des opportunités du financement par la correction des faiblesses des secteurs eaux et assainissement

Élaboration et soumission aux PTF de Projets du secteur eaux et assainissement

O4 + O13 + O6 + O14

x F5 + F6

O4 + O6 + O14

x F15

Valorisation des opportunités du financement par la correction des faiblesses liée au blocage du conseil communal

Élaboration et mise en œuvre d’une stratégie d’appui au conseil communal

Formation sur les enjeux de la décentralisation

 

 

MENACES / FAIBLESSES

M1 x F9 + F10 + F12

Minimiser la dégradation des ressources naturelles et mieux résister à la dépréciation du prix du coton

Élaboration et mise en œuvre de projets CGES

M5 x F3 + F4 + F5 + F6 + F7 + F8

Améliorer le cadre de vie urbain pour réduire les effets de menaces sur le touristique

Élaboration et mise en œuvre d’un SDAC (schéma de développement et d’aménagement communal)

M2 x F4

M2 X F6

M3 + M4 x F13

Améliorer la gestion des crises

Restructuration des quartiers menacés

Curage des canalisations

Développer des instruments financiers de gestion des risques

Synthèse des résultats de Natitingou

Les résultats peuvent être classés en deux types ceux qui ont pour fonction d’agir sur l’extérieur (sur la base) et ceux qui agissent sur les services internes de la commune.

On regroupera ainsi les axes stratégiques issus des croisements (F/O, F/M et f/O et f/M) suivants ces deux ensembles d’axes :

AXE DE LA COMPÉTITIVITÉ

METTRE EN CONFORMITÉ LES PRODUITS AVEC LES NORMES DU MARCHÉ

ÉQUIPER / FORMER AUX NTIC

AMÉNAGER DES INFRASTRUCTURES HYDROAGRICOLES ET RENFORCER LES CAPACITÉS DES ACTEURS

ÉLABORER DES PROJETS GCES

MODERNISER LA FILIÈRE MINIÈRE

CRÉER OU RÉHABILITER LES STRUCTURES DE TRANSFORMATION

FORMER LES GUIDES TOURISTIQUES

ÉLABORER DES PROJETS PILOTES DE DIVERSIFICATION (Y COMPRIS COTON BIO)

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT ET CRÉER DES AGENCES DE TOURISME

AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ DU COTON

PROMOUVOIR L’IMAGE DE LA VILLE A L’EXTÉRIEUR

DÉVELOPPER DE NOUVEAUX PRODUITS TOURISTIQUES

 

 

AXE DES SERVICES INTERNES

STRUCTURER / DYNAMISER LES ORGANISATIONS PAYSANNES

RESTRUCTURER LES QUARTIERS MENACÉS

ÉLABORER DES PROJETS À SOUMETTRE AUX PTF

CURER LES CANALISATIONS

RÉALISER DES APPUI-CONSEILS AU CONSEIL COMMUNAL

DÉVELOPPER DES INSTRUMENTS FINANCIERS DE GESTION DES RISQUES

FORMER LES ACTEURS SUR LES ENJEUX DE LA DÉCENTRALISATION

AMÉLIORER LA QUALITÉ DES SERVICES D’INTERÊT GÉNÉRAL

ÉLABORER ET METTRE EN ŒUVRE LE SDAC

ACTUALISER ET OPÉRATIONALISER LES PDC

 

nav prevnav next

Qui nous sommes

Pédagogues, agronomes, informaticiens, webdesigners

Spécialistes FOAD au service de la formation et du renforcement des capacités

Nos domaines de compétences

tick Formation de formateurs
tick Ingénierie de formation
tick Stratégies et démarches de renforcement des capacités
tick Utilisation des techniques de l'information et de la communication dans l'enseignement et la formation

Nous contacter

emailcontact@impulseconsult.org
telephone+33 (0)5 53 57 23 13
phone+33 (0)6 10 58 19 57
phone+33 (0)6 22 14 40 05

Joomla Template by Joomla51.com | Webdesign by Sensify.fr